365 Nuances de 2019 – #40 – « Saint-Philippe Néri – La médisance, les petites phrases et autres inconséquences »

Un billet, court, chaque jour.

« Mordons-nous la langue » une bonne fois quand monte en nous la tentation de médire.

Ce n’est pas de moi, c’est une histoire que je connais bien depuis longtemps, celle de saint Philippe Néri, religieux fondateur de l’ordre de l’Oratoire, qui officiait au XVIème siècle à Rome.

Son caractère enjoué lui valut le surnom de « Saint de la joie ». Il est le plus humoriste des saints.

Anecdotiquement, il fut l’ami des humbles et des pauvres, mais aussi des puissants dont il était le directeur spirituel et le confesseur.  Il pourrait le redevenir.

En bref, voici ce que l’Histoire rapporte des mots de ce Prêtre à l’une de ses ouailles :

« Une femme était allée se confesser et confessa avoir médit ».  Mais « le saint, qui était joyeux, bon, également peu regardant, lui dit : “Madame, comme pénitence, avant de vous donner l’absolution, allez chez vous, prenez une poule, plumez-là et ensuite allez dans votre quartier et semez les plumes de la poule, puis revenez” ».

« Le jour suivant, la dame revint : “Je l’ai fait, mon père, voulez-vous me donner l’absolution ?” ». La réponse de saint Philippe Néri est éloquente : « Non, il manque quelque chose.  Madame, allez dans le quartier et ramassez toutes les plumes » car « c’est cela la médisance : salir l’autre ».

Cette leçon vaut-elle un serre-tête ou une auréole ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s