365 Nuances de 2019 – #54 – « Les Vieux se rebiffent »

Sans titreUn billet, court, chaque jour.

Clint Eastwood ; « La Mule »

Michael Caine ; « Gentlemen Cambrioleurs »

Les « vieux » ont la cote !  Mais pas n’importe quels vieux : des vieux qui en redemandent. Ceux qui luttent, bec et ongles, contre la mise au placard ou en Ehpad.

Même : ils trafiquent, truandent, courent des marathons, trouvent une petite jeune, prennent de longues vacances au soleil.

A l’heure de Calico et de la promesse de la « mort de la mort », des hordes de vieux, célèbres ou non, se rebellent, se rebiffent pour montrer que le monde doit compter avec eux.

Tous ces vieux dans les films ne cachent pas leurs rides, ne dissimulent pas leurs déficiences, leurs infirmités.  Ils s’en fouttent.  Avec panache.

Ils balaient leurs rhumatismes, leurs prothèses, leur lenteur, leurs hésitations et leurs trous de mémoire d’un revers de mépris.

On ne veut plus d’eux dans les entreprises, on trouve qu’ils coûtent trop cher ou qu’ils profitent sur notre dos de « Trente Glorieuses » trop généreuses.  Ils touchent leurs dividendes d’années de travail et se gaussent que la roue ne tourne pas dans le même sens pour les générations qui leur succèdent.

Avec un peu de chance, si Ray Kurzweil réussit sur lui-même ses expériences de rajeunissement, les « vieux » Clint, Michael, Robert, Susan et autres Diane aux cheveux gris conserveront assez de muscles pour le balader en poussette.

Ah !  Les vieilles carnes ! On n’est pas près d’avoir leur peau.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s