365 Nuances de 2019 – #66 – « Une vache dans ton yaourt ! »

IMG_4134Un billet, court, chaque jour.

Citadins …  Péri-urbains…

On oublie d’où ce que l’on mange vient.  On méconnaît la fabrique des choses.

Quand on n’ignore pas tragiquement, comme la plupart des enfants d’aujourd’hui, le lien entre le contenu de son assiette et son origine.

Il y a probablement pléthore d’enfants qui ne savent seulement pas le lien entre l’œuf et la poule, le lait et la vache, une frite et une pomme de terre.

En me baladant dans la sublime campagne berrichonne parée de ses plus beaux atours printaniers, je m’interrogeais en quelques questions simplistes sur cette ingratitude, ce déni et cette acculturation.

Parce que le lien s’est coupé.

Imaginez, là, en 2019, que du jour au lendemain, tous les agriculteurs (je parle des vrais agriculteurs, pas des sorciers des milles vaches et de la malbouffe) de la planète et leurs outils disparaissaient, comment parviendrions-nous, par nous-même, seuls, chacun, à pourvoir à notre propre subsistance alimentaire ?

En quelques graines sur nos balcons ?

Qui serait encore capable, du jour au lendemain, de défricher une terre, de la labourer, de semer, de récolter.  D’élever poules, moutons, vaches ?

Qui, en quelques heures, pourrait acquérir la science des saisons, de la météo, des jachères, des semences, des croisements, de la germination, de la maturation.

Qui serait capable d’assumer l’inquiétude qui est celle, actuelle, des agriculteurs français devant une sécheresse sévère qui les pénalise dès ce mois d’avril sur toute la chaîne alimentaire du bétail : pacage presque à ras, stocks de fourrage déjà bien sollicités, récoltes des foins menacées.

Citadins…  Péri-urbains… À force de supermarchés et de plats préparés, nous perdons de vue qu’il y a un travail de tous les jours : physique, méthodique, économique, éthique, derrière ce que nous achetons.

Eh oui : il n’y a pas qu’une crème blanche dans ton pot.

Il y a une vache dans ton yaourt.

Une vache, de l’herbe, du lait.

Du travail.

Du travail et des vies d’hommes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s