365 Nuances de 2019 – #113 – « Quand on connaît son Histoire ! »

241ed46f5604adeb3e195faec2c6c9db_expoxl
Remerciements @Musée du Louvre

Un billet, court, chaque jour.

« Quand on connaît son Histoire ! »
On se sent plus fort.
On comprend.

Les « Royaumes oubliés », ce sont les royaumes hittites et araméens qui couvraient les territoires de la Turquie et de la Syrie actuelles.

Tant de civilisations ont, par vagues successives, bouleversé ces territoires.
Avant même l’avènement des monothéismes : judaïsme, christianisme et mahométisme.

Des bouleversements profonds, des mouvements de peuples qui se mélangent, s’acceptent, se rejettent. Bien sûr au prix de guerres, de massacres, de déportations.

L’exposition du Louvre sur cette page de l’Histoire du Monde répond à celle de 2018, à l’IMA : « Chrétiens d’Orient. Deux mille ans d’histoire ».
Une karchérisation culturelle de l’obscurantisme.

Ne serait-ce qu’observer les cartes : la matérialisation géographique de ces mouvements de peuples, de cultures, de langues, de religions, de systèmes politiques, de génies artistiques-, projette dans le concret, le tangible, le démontré de l’évolution des Mondes.

img_4444.jpg

Naît, au contact de ces récits, de ces artefacts, de ces œuvres, la certitude que la compréhension de l’autre, l’altruisme, ne peuvent se construire que sur une connaissance, même minime, même imparfaite de l’Histoire : la Sienne qui est aussi celle de tous les autres Hommes.

On ne peut que fondre de gratitude, tomber en émerveillement pour ces Hommes qui ont creusé, de leurs mains, avec les outils « rudimentaires » de l’époque de telles cités et toute la matière : écriture, commerce, spiritualité, droit, médecine, science, techniques qui fondent et irriguent nos sociétés contemporaines.

Cette Histoire, ces Histoires, à l’esprit, il est impossible de conclure qu’une raison peu l’emporter sur l’autre, qu’une vérité doit dominer.  S’impose alors la notion de mosaïques humaines, d’imprégnation d’une culture par une autre, d’assimilation de mythes par d’autres.

Quand on connaît son Histoire et surtout celle des Autres, on se sent plus grand.
On comprend, com-prend : on saisit le Monde avec l’intelligence ; pas par la croyance.
Et surtout, pas les uns contre les autres, mais avec les autres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s