365 Nuances de 2019 – #187 – «Touriste chez soi»

Un billet, court, chaque jour.

Capture d’écran 2019-08-05 à 20.23.03

Les contrastes aoûtiens sont saisissants à Paris.

Le matin, à potron minet, la course prend une nouvelle tonalité ; un peu flippante.  Pas un chat, ou presque ; il n’y a guère qu’un matou des bords de Seine qui erre le long des péniches désertées.  La pitance sera maigre car pas âme qui vive.

Les rues de voisinage sont vides ; nous sommes dans du résidentiel.

C’est tentant, du coup, d’aller jouer la touriste, dans la ville vidée de ses habitants habituels et qui résonne moins fort du bruit des voitures.  Moins fort, moins de bruit, pas partout.  Avec la quantité de travaux et les berges transformées en plage, le temps des automobilistes semble s’égrener comme un chapelet de patience.
Coincés, ils sont !

Il faut bien commencer par deux ou trois gestes typiquement touristiques.  Acheter trois timbres pour des cartes ; le buraliste a été surpris que je parle français.  S’offrir une glace et, du coup, se mêler à une file d’attente internationale.  Là aussi, la vendeuse a démarré en anglais.

Prendre beaucoup de photos est également un must.  Malheureusement, il m’est impossible de me résoudre à user d’une perche à autoportraits (à selfies en franglais) ; là, c’est au-dessus de mes forces.  Remarquez que cet effort n’en est en réalité pas un puisque j’ai l’habitude de sortir mon téléphotographe (smartphone en langage courant).  Je dégaine facilement chaque fois qu’un sujet m’interpelle. Comme une famille sud-américaine, habillée toute de même, histoire de se repérer entre eux dans la foule.

img_5137-e1565031177920.jpg

Déambuler le nez en l’air, comme si tout était nouveau, si tout interrogeait.  Passés les lieux de tumulte, comme la Place Saint-Michel, les rues sont absolument désertes, on ne se sent, alors, originale que pour soi-même.

Du coup, on apprend des choses nouvelles, comme l’autre jour, au sujet de Jeanne d’Arc et de la Porte Saint-Honoré.
Ainsi, j’apprends où est né Joris-Karl Huysmans, Rue Suger.  Et du coup, je suis amenée à faire un effort de mémoire pour me souvenir du titre d’un de ses ouvrages : chou blanc.
Quelques pas plus loin, je vois qu’en 1937, Pablo Picasso a peint Guernica dans la Rue des Grands Augustins.

Mais dans cette Rue des Grands Augustins, c’est plutôt l’échoppe d’un marchand de jouets  qui me détourne de mes déambulations.  Un homme âgé absolument charmant que j’ai ménagé en devançant son doute : « Je suis une simple parisienne curieuse en goguette !

Quelle caverne aux trésors !
Tout pour les enfants des années avant les smartphones et les consoles.  Des vitrines entières d’animaux de ferme – et des corps de ferme miniature, des poupées de toutes les natures et de quoi reconstituer des batailles depuis la Grèce Antique jusqu’à la moitié du XXème siècle.  Et une collection de voitures miniatures ; la panoplie complète des Dinky Toys.

img_5176.jpg
Il y avait une femme très élégante aux côtés du marchand.  Nous avons échangé quelques amabilités sur le temps, le quartier, le mois d’août et les jouets.
« Merci, Monsieur, pour ces belles choses vues ! Au revoir et bonne soirée ! »

S’épargner les bouquinistes eut été sacrilège.
Scène cocasse en prenant une photo d’un nuancier de Tours Eiffel miniature-porte-clés pendues à un fil. Par courtoisie, je demande la permission au bouquiniste, et m’approchant, il a cru que, dans mon mouvement, je voulais lui faire une bise.

Il a regretté la méprise et aurait bien accepté la bise.
Du coup nous avons échangé quelques mots.  Mais les étalages de livres étant des menaces pour mon porte-monnaie, je ne me suis pas attardée.

Redescendre dans le métro m’a rhabillé de mes habits de parisienne.  Fini de piétiner sans but de jouer la « touriste chez soi ».

Jusqu’à la prochaine fois.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s