365 Nuances de 2019 – #222 – «Lire facile»

Un billet, court, chaque jour.

9782081620391-475x500-1Ne pas avoir à se creuser le cerveau.
De temps à autre, cela repose de lire, de lire facile !

Ce repos s’est trouvé dans les étagères de mes enfants.  Et dans leur stockage affectif des reliques des années de collège.

En version expurgée, les « Métamorphoses d’Ovide » sont un sentier de lecture sans aucune aspérité, sans aucun caillou dans les mots.
Cela permet, quelques heures, de retrouver Io, Phaéton, Persée, Pygmalion, Atalante.

De reprendre le fil tragique, au travers de mots simples, des Amours d’Orphée et Eurydice : « Ô vous, dieux du monde souterrain, dieux auxquels nous appartiendrons tous un jour, (…) je suis venu pour mon épouse.  Le serpent sur lequel elle a posé le pied a interrompu le cours de sa vie.  J’ai perdu mon Eurydice. »

La dernière ligne de ce récit avalée, j’ai convoqué la voix de Maria Callas pour prolonger la poésie de cet appel aux dieux.

« j’ai perdu mon Eurydice,
rien n’égale mon malheur
sort cruel ! quelle rigueur !
rien n’égale mon malheur !
je succombe à ma douleur ! »

Les dieux ne pouvaient qu’accéder à une telle supplique !

365 Nuances de 2019 – #221 – «Je vous l’emballe ?»

Un billet, court, chaque jour.

Sans titre

En 1985, Christo Javacheff disait de l’emballage du Pont-Neuf : « J’ai voulu le transformer, faire d’un objet architectural, d’un objet d’inspiration pour les artistes, un objet d’art tout court. Qu’il devienne pour la première fois une sculpture, mais éphémère comme mon rêve ».

À l’époque, l’opération avait coûté dix-neuf millions de francs. À la charge entière de l’artiste, semble-t-il.
Il semblerait que cette opération sera également intégralement autofinancée par l’Artiste en 2020.

Prévu initialement pour le printemps 2020, le nouveau projet, d’empaquetage de l’Arc de Triomphe de la Place de l’Étoile, a été reporté à l’automne de la même année.

« Pour raison écologique ».
En effet, au printemps, il faut garantir la sauvegarde des faucons crécerelles qui nichent dans l’Arc de Triomphe.

« Pour raison artistique ».
Il faudra sans doute prévenir Napoléon et le Soldat Inconnu d’aller nicher ailleurs le temps de l’exposition. Heureusement, le monument sera rendu intact pour le 11 novembre 2020.

« Pas moins de 25 000 mètres carrés de tissus recyclables couleur argent bleuté et 7 000 mètres de corde rouge seront nécessaires pour recouvrir entièrement le monument situé place de l’Étoile. »

Un mix de la tenue rouge garance et bleu horizon de nos Poilus ?
Cela restera une sépulture sans doute.