365 Nuances de 2019 – #248 – «Nom d’une Pipe !»

Un billet, court, chaque jour.

Sans titre

« Ceci n’est pas une pipe. »
Tout le monde connaît le titre du célèbre tableau de René Magritte.

L’objet que vous y voyez : une pipe assez classique, même si vous êtes absolument certain que c’est une pipe, et que, tout comme vous, tous vos voisins certifient que c’est bien une pipe qui est peinte, en fait ne l’est pas du tout ; ce n’est pas une pipe.
Ce n’est pas une pipe puisque c’est écrit que ce n’est pas une pipe.
Donc vous devez comprendre que la pipe que vous croyez voir n’en est en réalité pas une.

« Ceci est un fou.  Ceci est un déséquilibré. »
Tout le monde connaît le titre du drame qui s’est déroulé hier à la Préfecture de Paris.

Le drame dont vous avez vu les images : un drame devenu classique, même si vous êtes absolument certain qu’il s’agit d’autre chose que le fait d’un fou ou le fait d’un déséquilibré et que, tout comme vous, tous vos voisins certifient qu’il s’agit d’autre chose que du fait d’un fou ou du fait d’un déséquilibré, en fait l’est tout à fait ; c’est bien le fait d’un fou ou le fait d’un déséquilibré.

C’est un peu de la même engeance que ce qui a paru le 17 août 1914 dans le journal « L’Intransigeant » au sujet de la dangerosité des combats :
– « L’inefficacité des projectiles ennemis est l’objet de tous les commentaires. Les shrapnels éclatent mollement et tombent en pluie inoffensive. Quant aux balles allemandes, elles ne sont pas dangereuses : elles traversent les chairs de part en part sans faire aucune déchirure. »
Vous devez croire, tel un perdreau de l’année, qu’une balle de guerre est moins meurtrière qu’une cartouche de fusil pour la chasse au lapin.

Donc, je récapépète !

L’attaque mortelle au couteau d’une femme qui était sa supérieure hiérarchique et l’attaque mortelle au couteau de trois autres policiers est bien le fait d’un fou ou le fait d’un déséquilibré.
Ce n’est rien d’autre puisqu’on vous serine que ce n’est rien d’autre.
Donc vous devez comprendre que cet autre fait dont vous croyez qu’il s’agit n’est pas du tout le fait dont on vous prie de croire qu’il s’agit.

Et c’est de cela seulement dont il s’agit, hein !
Vous avez compris, hein ?

Nom d’une pipe !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s