365 Nuances de 2019 – #259 – «Maire, politique et géographe»

Un billet, court, chaque jour.

41de79f7MML._SX340_BO1,204,203,200_

Penser la France par le prisme de ses territoires plutôt que par celui de ses métropoles.

C’est l’exercice auquel s’est livré avec maîtrise Jean-Christophe Fromantin qui, non content d’être un maire-bâtisseur pour sa ville, Neuilly-sur-Seine, n’envisage la politique que dans ses finalités les plus louables : le bien commun, celui des hommes.

Son essai cherche à démontrer qu’il est possible de penser l’organisation de notre pays autrement que par le monopole des métropoles qui, dans leur gigantisme sans limite, ne conduisent pas à autre chose qu’à l’abandon du reste du territoire, à l’isolement, à l’asocialisation et à une nouvelle forme de paupérisation des classes sociales les plus fragiles.

Au fil des pages, il démontre les nombreuses impasses auxquelles nous conduise une pensée politique uniquement basée sur la concentration urbaine, humaine, le rendement et l’optimisation, alors même que les avancées technologiques, les innovations, qui ne sont malheureusement pas toujours des progrès heureux pour l’Homme, permettent une véritable relecture de l’organisation territoriale, ce qu’il appelle la « reterritorialisation ».

C’est en géographe que Jean-Christophe Fromantin analyse les atouts majeurs de nos territoires.  Il explique comment les hommes, au fil du temps, en particulier au XIXème et au XXème siècle, avec les différentes révolutions industrielles, ont organisé, réorganisé, modifié leur présence dans l’espace et leurs mobilités.
Ce qui a été possible hier, les projets de développement menés en majorité sur fonds privés, l’est tout autant aujourd’hui.

Il faut simplement avoir, prendre le courage de penser la France ; de la penser autrement et avec ambition.

« Travailler là où nous voulons vivre » lui semble non seulement souhaitable pour reconstruire les solidarités sociales que les métropoles ont décimées, mais aussi pour lancer un nouveau train de développements et d’essors économiques plus enracinés dans nos spécificités et atouts inégalés dans le monde.

Il y a beaucoup d’humanité dans sa réflexion.  D’ailleurs, il le confesse bien simplement : « Faire de la politique à partir de là où les gens vivent. »
Il se laisse accompagner dans sa réflexion par celles de la brillante Simone Weil dont la citation suivante résumera l’ADN de son projet pour repenser la France à l’aune des richesses inestimables de ses territoires :

« De remède il n’y en a qu’un.  Donner aux Français quelque chose à aimer.  Et leur donner d’abord à aimer la France.  Concevoir la réalité correspondant au nom de la France de telle manière que telle qu’elle est, dans sa vérité, elle puisse être aimée avec toute l’âme. »

Jean-Christophe Fromantin est Maire, politique et géographe.
Tout un programme !
D’avenir à suivre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s