365 Nuances de 2019 – #283 – «Le souci des plus fragiles»

Un billet, court, chaque jour.

2633779« Hors Normes »

Il restera une impression, au sortir de ce film : celle de la force de cœur de ceux qui ont le souci des plus fragiles et qui se vouent à eux.

L’autisme.
Est-ce vraiment une anormalité, un handicap ?
Oui.  Mais seulement si on abandonne ces enfants ou ces jeunes adultes à leurs prisons, celles d’un rapport au monde où leurs logiques physiques et sensorielles fonctionnent autrement.
Où tout est ou peut devenir agression.

Par ces logiques, ils conduisent les « normaux » à inventer de nouveaux jeux de rapports humains ; des rapports humains bien plus humains de ce fait certainement.

La générosité, le dévouement extrême de Bruno et Malik montrent avec émotion comment des milliers de bénévoles, viennent au secours, faute de structures publiques nombreuses et spécialisées, d’enfants et d’adolescents autistes tout en redonnant une nouvelle chance, un sursaut altruiste à des jeunes issus des quartiers difficiles.

Ces jeunes à qui Bruno et Malik apprennent à se dépasser, à montrer leurs talents de cœur, leur envie de se donner et de donner.

Bruno / Vincent Cassel et Malik / Reda Kateb montrent aussi, par leurs jeux remarquables, tout en sensibilité, en malice, en humour et en passion, que les convictions personnelles marquent le pas quand le souci des plus fragiles devient le bien commun.

Une réflexion sur “365 Nuances de 2019 – #283 – «Le souci des plus fragiles»

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s