365 Nuances de 2019 – #329 – «Graveur d’amitié»

Un billet, court, chaque jour.

Sans titre

Il s’apelle Daniel.

Mercredi, comme à cinq ans d’écart, juste pour quelques bêtises gravées sur un bracelet, il a éclairé ma journée, et celle de ma meilleure amie, d’un petit rayon de soleil.

Daniel a été sur les marchés.
Il était, il y a cinq ans, sur celui de Deauville.

Pressé par l’exubérance de deux amies en pleines retrouvailles, délestées de leurs progénitures, lâchées au gré des embruns et des amusements des bords de mer, il s’est mis à la tâche, pour graver sur deux petits anneaux en ferraille quelques mots, quelques signes de reconnaissance compris seulement d’elles-deux.

Ces mots célébraient vingt-cinq ans d’amitié.

Le temps a passé.
Les cordons se sont usés.  Ils sont, l’un tombé, l’autre rangé au fond d’un tiroir.

Et puis, mercredi, au détour d’une galerie, l’une des amies, celle qui avait égaré le dit-signe cabalistique, tombe de nouveau sur le graveur.
Sur Daniel, le graveur d’amitié.

Pressé à nouveau par l’exubérance de cette amie, seule puisque séparée de l’autre par le Channel, il s’est remis à la tâche, pour graver, encore une fois, sur deux autres petits anneaux en ferraille ces quelques mêmes-mots, ces mêmes signes de reconnaissance toujours compris seulement d’elles-seules.

Quelques mots, toujours d’amitié.
Avec cinq ans de plus.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s