365 Nuances de 2019 – #345 – «Ballet mobile»

Un billet, court, chaque jour.

img_6824.jpg

Dans la pesanteur de cette fin de semaine et de ces harassantes déambulations sur le pavé parisien causées par les grèves, juste avant de m’engouffrer dans la seule des deux lignes de métro qui fonctionnent correctement, je me suis arrêtée net, soudain sous le charme d’une chorégraphie inattendue.

La ligne tirée de la pointe du pied au chef étiré dans un geste passion de conversation téléphonique et la courbe discrète dessinée de la canette de bière tenue avec fermeté au coude cambré au maximum, m’a paru d’une grâce miraculeuse au cœur de la platitude citadine.

J’ai observé le ballet de cet homme pendant quelques secondes.
Première, seconde, petit saut, rond de jambe, saut à pieds joints, arabesque à droite, arabesque à gauche, rassemblé, plié.
Et ce, sans que l’équilibre de la canette n’ait à en souffrir.

Quant à la voix, à son timbre, à ses intonations et à ses envolées lyriques encouragés par l’alcool !
Je me suis sentie face à un artiste complet.

Je me suis demandé qui de Praxitèle, Rodin, Petipa, Noureev ou Rossini aurait tiré le meilleur parti de ce danseur étoile anonyme.
Pour finalement imaginer ce que pourrait faire son opérateur téléphonique ou la marque de son téléphone pour amener vers la lumière de la gloire un tel artiste.

Pour les soirs de grèves et pour les piétons par obligation, ce ballet mobile, cette chorégraphie ont un bel avenir dans le divertissement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s