Odyssée 2021 (#9) – « Charles, Edith et le soleil »

Sous un soleil tout juste assez empressé de réchauffer ma carcasse et celles des dizaines d’autres évadés, posées, échouées, sur les marches du Sacré Cœur.
En position badauds, touristes.
En main, bien chaud lui aussi, un empanadas bien moelleux et goûteux piqué dans un troquet au bas des marches.
Paris, lumineux, un brin embrumé, s’étalant comme une scène complice de la gaîté du moment.

« Sous le soleil exactement
Pas à côté, pas n’importe où
Sous le soleil, sous le soleil
Exactement
Juste en dessous »

Un saltimbanque.  Un peu barré.  Tellement joyeux.
Dansant, dans une débauche de contorsions, sauts, arabesques, cabrioles, brisés, flic-flac, un mélange incertain de ballet, de hip-hop et de smurf.
Réclamant, à chaque tour, son dû ; son lot de hourras, d’applaudissements et de piécettes.

Que presque personne, tant, zombie du confinement que nous sommes, ne lui aurait refusé.
Tant c’est bon de sourire, de rire et d’applaudir.

Ce mi-Noureev-mi-Marceau du pavé de Paname, pour justifier son manège, nous a offert du Charles, du Edith, la « Mamma », la « Bohême », du « Milord », du « Padam padam ».

Il y avait « Charles, Edith et le soleil ».
Un peu de vie en rose, en somme.

Une réflexion sur “Odyssée 2021 (#9) – « Charles, Edith et le soleil »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s