Odyssée 2021 (#10) – « Guillaume n’a pas eu la fève »

– « Oui, j’aime la galette. Mais savez-vous comment ? C’est quand elle est bien faite. Et qu’gnia du beurr’ dedans. »

Elle était délicieuse.  Parfaite.
Mais Guillaume n’a pas eu la fève.

J’aurais dû tricher.
J’aurais dû faire en sorte que la fève revienne à celui dont c’est la fête en ce 10 janvier, c’est-à-dire à Guillaume.

Non seulement il aurait été Saint mais en plus il eut été Roi.

J’aurais dû faire comme on fait parfois quand on joue aux jeux avec les enfants : faciliter la victoire en organisant la chance.
Un crime avec préméditation en quelque sorte.

Mais cela aurait été trahir les deux voix et les quatre mains qui ont, cachées sous la table, consciencieusement remis au sort de leur innocence la répartition des parts de la galette pur beurre, pure frangipane à la cantonade.
– « Pour qui c’est ? »
– « C’est pour … »
Elles ont joué leur rôle avec tellement d’application.

Et finalement, c’est Olivier qui a été couronné.  Sa Reine était bien contente.
Parfait, Guillaume n’a pas fait d’histoire.
Malgré la déception aiguë qui troublait son regard, il a observé la cérémonie du couronnement avec beaucoup de dignité.
La larme qui titillait son coin d’œil a rebroussé chemin.

Il n’y a qu’un seul lieu de notre pays où il ne peut pas y avoir de fève dans la galette.
Lequel ?
Le palais de l’Élysée.

Il paraît qu’en 2019, son hôte s’en soit étonné.  Quel oublieux !

Valéry Giscard d’Estaing, notre récemment défunt Président, a instauré cette tradition dans l’antre de notre République.

Seigneur, Marie, Jésus !  Une fête chrétienne célébrée en République !
Il semble qu’elle ne figure pas (encore) dans l’agenda 2021 du Château.
Le Chrétien ne serait donc plus à la mode ?

Républicain, il ne pouvait décemment prendre le risque d’être couronné.
S’il eût, pour finir, la tête coupée, ce fut par le suffrage universel et non par la guillotine. L’Épiphanie, la fête des Rois, se célébrant à quelques jours de distance du 21 janvier, qui fut marqué par la chute de celle de Louis XVI, c’était plus prudent.

Malheureux Louis XVI !
Peuple ingrat qui aurait pu au moins lui savoir gré d’avoir montré l’exemple en se faisant vacciner contre la variole.  Et ouvrir la voie à l’éradication d’une maladie qui fauchait sans chômer un quota pléthorique de malheureux.
Mais à l’époque, il n’y avait pas de comité scientifique.

Louis XVI se fit inoculer la variole en 1774.  Un 18 juin.  Tiens, tiens !
Et Il s’en sortit très bien.
Marie-Antoinette était déjà vaccinée ; elle.  Mais c’était en Autriche.  Et déjà commençait la longue histoire des déséquilibres européens.

Il semble que Saint-Guillaume, de Bourges, soit mort de sa belle mort un 10 janvier, quoique tombé malade alors qu’il préparait une croisade contre les Hérétiques.
Et qu’après son trépas une série de miracles fut observée « par son intercession et devant son tombeau ».

Tu vois Guillaume, continue ainsi.
Longtemps sans couronne, tu gagneras, malgré tout, bientôt, ton auréole.

Parce que, ce qui est sûr, c’est que l’on ne gagne jamais à tricher.
A ce jeu, hélas, tout le monde n’est pas vacciné.

Une réflexion sur “Odyssée 2021 (#10) – « Guillaume n’a pas eu la fève »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s