Odyssée 2021 (#90) – « Restaurer »

Chacun pourra s’approprier la métaphore puisque nous sommes tous concernés, autant intimement que collectivement, à un ou plusieurs moments de nos existences, par l’usure, les altérations, les blessures.

Après avoir passé une partie de cette fin de soirée à « soigner »« restaurer » donc -, une table, une petite leçon, un petit enseignement s’est fait jour : c’est en soignant, en « restaurant », que l’on se soigne, que l’on « se restaure ».

Le verbe « restaurer » s’utilise dans différents registres mais il s’entend, de manière générale, dans son premier sens latin : « restaurare » pour signifier : « rebâtir, réparer » et « reprendre, renouveler ».  L’idée étant de « remettre en bon état une chose dégradée ».

Laver, poncer, gratter, dégraisser, arranger sa « popote-maison » (huile de lin/térébenthine), enduire méticuleusement, essuyer, polir, frotter.  Un à un, ces gestes de soin remontent à l’âme, au cœur ; et font du bien, apaisent.
Cette table qui a permis, au quotidien, de se « restaurer », de s’appuyer sur ses veinures pour se remettre d’aplomb en mangeant, qui a offert sa surface à tant de réjouissances familiales, à tant de préparations culinaires, à temps de séances de (télé-)travail confiné, à tant d’apéros et de cafés entre amis, méritait bien ces gestes attentionnés.

Et vous, et nous ?
Nous servons beaucoup.  Nous donnons beaucoup.  Nous peinons beaucoup.  Sans nous en rendre compte, nous nous usons, nous nous dégradons.  Nous nous occupons sans cesse des autres ; dans nos métiers, dans nos familles, dans nos amours et nos amitiés.
Particulièrement en ces temps baroques, où toutes nos habitudes sont contraintes, où nous nous soumettons aux carcans réglementaires.
C’est en soignant, autant les autres que nos affaires, que l’on se fait aussi du bien à soi.

Que ce soit pour l’habituel ou l’exceptionnel, à un moment ou à un autre, il faut regarder ce que le support : le corps, l’âme, le cœur -, encaisse et il faut, d’un œil inquisiteur, repérer les outrages.
Il faut alors y prêter attention, y apporter du soin, essayer de redonner à ces médiums leur lustre antérieur, au moins leur permettre de retrouver une meilleure allure, une nouvelle jeunesse, les faire renaître, repartir.
En un mot ; « restaurer ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s