Odyssée 2021 (#103) – « Émerveillement »

Ne jamais être lassé.
Ne jamais se lasser.
Prêter aux grâces offertes l’émerveillement qu’elles méritent.

Chaque matin, je pourrais ne pas courir continûment.  Je pourrais m’arrêter sans cesse devant quantité de beautés disséminées tout au long des chemins.
C’est vrai ici, à Paris.  C’est vrai ailleurs.  C’est vrai partout et tout le temps.

Les chemins sont connus, se parcourent comme un automate.
Pourtant chaque jour apporte une nuance, une qualité et une humeur différentes.
Il y a un jeu subtil entre la matière, l’air.  Et la lumière.

« Vraie Lumière,
Celle qui jaillit de la nuit ;
Et vraie Nuit,
Celle d’où jaillit la lumière. »

François Cheng

Tout se renouvelle chaque matin.
Suivre, laisser glisser le regard le long de ces faisceaux et aller saisir les délicates mises en gloire.  Ici, là ; partout.
Sur un pétale, au travers d’une ramure.
Les rais de soleil, eux-mêmes, à eux seuls, agrègent tous les suffrages.
Ils jouent avec l’œil.
François Cheng a raison : « La vraie gloire est ici ».  Et là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s