Odyssée 2021 (#113) – « Odeurs et arômes »

Inutile de se lancer dans un docte discours d’œnologie.  Il y des moments où l’intellect ne sert à rien, sinon à s’en tenir à un seul verre ; un seul mais un bon.
Peut-être qu’un expert, qu’un sommelier aurait beaucoup à dire.  Mais tout ce verbiage servirait-il les odeurs et les arômes que le nez et les papilles découvrent ?

Aucun discours ne remplace la délicate musique d’un vin versé par un ami qui vous assure quelques minutes gouleyantes.  La confiance dans sa promesse est le plus engageant des incipit.

Inutile de cherches des mots et des adjectifs.  Les odeurs et arômes ne se trahissent pas, ils se répondent pour célébrer le soleil qui a fait mûrir les grains.
C’est le soleil, sa chaleur et ses bienfaits, qui se déversent dans l’imagination, colorent gaîment et illuminent l’esprit, suspendent le temps et ses folies.

« ô bouteille profonde,
Des baumes pénétrants de ta panse féconde,
Tu verses l’espoir, la jeunesse et la vie.
 »

Détournement de « Le Vin du Solitaire » de Charles Baudelaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s