Odyssée 2021 (#151) – « Rue Haxo, il y eut foule … »

Le 31 mai 1980, le Pape Jean-Paul II était reçu à Paris par une foule immense qui ne se posait pas la question, et craignait encore moins d’en avoir peur, de sa légitimité à exprimer sa ferveur, sinon sa reconnaissance, au Premier des Évêques du Christ.

Le lendemain, un dimanche 1er juin, jour de fête des Mères, après de touchants remerciements à la France pour le rôle qu’elle joua dans l’histoire de son pays natal, la Pologne, le Saint-Père prononçait ces mots :
« Aujourd’hui, dans la capitale de l’histoire de votre nation, je voudrais répéter ces paroles qui constituent votre titre de fierté : Fille aînée de l’Église. »
« Fille aînée de l’Église » ?
Ce titre élogieux pèse-t-il, cette fierté pèse-t-elle encore d’un poids aujourd’hui ?

Lorsque l’on visionne les images des scènes de violences contre des Catholiques en procession, le samedi 29 mai dernier, aux abords de la Rue Haxo, on en doute beaucoup.  Le sang a coulé.

Le Pape poursuivait ainsi :
« Que n’ont pas fait les fils et les filles de votre nation pour la connaissance de l’homme, pour exprimer l’homme par la formulation de ses droits inaliénables ! On sait la place que l’idée de liberté, d’égalité et de fraternité tient dans votre culture, dans votre histoire. Au fond, ce sont-là des idées chrétiennes. »
« Fille aînée de l’Église », qu’as-tu fait de cette idée de liberté ?

Et concluait son homélie, prémonitoire pour le coup, en ces termes :
« On peut dire en même temps que le pouvoir de l’homme sur l’autre homme devient toujours plus lourd.  En abandonnant l’alliance avec la sagesse éternelle, il sait de moins en moins se gouverner lui-même, il ne sait pas non plus gouverner les autres.  Combien pressante est devenue la question des droits fondamentaux de l’homme !  Quel visage menaçant révèlent le totalitarisme et l’impérialisme, dans lesquels l’homme cesse d’être le sujet, ce qui équivaut à dire qu’il cesse de compter comme homme. Il compte seulement comme une unité et un objet ! »

Avec le visage du totalitarisme, pour la menace sur la « Fille aînée de l’Église », Rue Haxo, il y eut foule.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s