Odyssée 2021 (#174) – « Acidulé »

Avant l’Orangina, l’un des plaisirs liquides qui s’offraient à la jeunesse était le « pschitt » ; de préférence à l’orange.
D’abord, c’était la règle :
– « Pour vous, cher ange, Pschitt orange, pour moi, garçon, Pschitt citron. »
Les filles sont des anges qui consomment du « pschitt » à l’orange.

Dans le train des vacances, le meilleur moment de ces heures d’ennuis à admirer des vaches indifférentes, était le passage du chariot métallique, avec son vendeur à casquette et décapsuleur à la ceinture. Les sous passaient rapidement du porte-monnaie en cuir à la sacoche du sommelier ambulant.
Cette fête n’ayant plus cours, il a fallu se rattraper sur une autre ; celle de l’Orangina. Le cérémonial est aujourd’hui des plus banals. Le tout est de savoir la secouer : la bouteille en forme de flacon magique granulé comme une peau d’orange.

Dans le train, le vendeur présentait la bouteille avec une paille de la même couleur que la boisson ; un cylindre très fin et très long.
Aujourd’hui, pour une grande personne, un adulte en somme, on présente le liquide ensoleillé dans une grand verre avec un quartier d’orange. C’est plus chic mais tout aussi ludique.

Car pour l’Orangina comme pour le « pschitt », l’important est de boire lentement, c’est-à-dire de résister à la tentation de tout boire d’un seul trait. Pour cela, il faut tenir tête aux charmes persuasifs du sucré et de l’acidulé.

Véritable gageure pour le gourmand ordinaire.
En fait, c’est un défi impossible, un pari perdu d’avance ; ni l’un ni l’autre n’ont été conçu pour passer plus de temps dans le gosier que dans le flacon.
Qu’importe finalement cette irrépressible vitesse pourvu qu’en ce bref instant on connaisse cette pétillante ivresse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s