Odyssée 2021 (#182) – « Vive ! »

Je suis arrivée une fraction de seconde trop tard.  Le groupe s’était dispersé.  La joie bruyante qui m’avait aimantée jusqu’à lui s’était émiettée en bas des marches du perron de l’Hôtel de Ville.

Marchant d’un pas bien cadencé, contrastant singulièrement avec des pensées traînantes, la sincérité de ce cri à trente voix :

Vive les Mariés !

M’a galvanisé !
Petit trot, presque pas de gymnastique, pour atteindre la source de la liesse.

Il faudrait que, sous vos yeux, ces mots gonflent, enflent avec la même soudaineté et la même griserie que celle qui a, quelques secondes durant, transporté mon esprit hors des tranchées de sa morne rêverie.
Pas un rayon de soleil ne manquait à l’appel de ce moment de fête.

Ils ont raison, ces équipiers d’Éros, d’accompagner de la voix l’assaut donné à ces bataillons de mois tristes qui nous ont bâillonnés derrière ces infâmes masques bleus.
Cet éclat de joie commune a fendillé l’horizon sans fin de la soumission sanitaire, ce mirage de la sauvegarde de nos pauvres vies qui ne valent pourtant que résonnant d’un dévastateur enthousiasme.
C’est certainement cela qu’il faut avoir à ses trousses pour se sentir humain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s