Odyssée 2021 (#183) – « Béni soit le shot ! »

Quand on connaît bien Paris, on connaît les raccourcis.  J’aurais pu dire « petits raccourcis », mais c’eût été un pléonasme, une redondance.
Vous l’auriez complaisamment relevé !

Bref, ce raccourci longe l’église en décrépitude Saint-Philippe-du-Roule ; en plein quartier d’affaires.
Bureaux chics, pavé chic, employés chics, cadres chics !  Chic, chic, chic, chic ; après le pléonasme, je vous fais passer au refrain !
Vous allez gaîment le fredonner !

Ce n’est pas une rue, ni même une ruelle ; un passage, une coursive à l’abri des murs grossiers de ce lieu saint.  À l’ombre serait plus juste.
Pavés déchaussés dont les gencives se couronnent de toutes sortes de débris peu engageants.  Le lieu n’est pas gai, il fréquente les petits vices de ce quartier chic.
Vous désapprouvez d’un « ho » estomaqué !

Çà et là, quelques cadavres cristallins, des flacons en tous genres, posent désœuvrés après s’être fait rincer par quelques cadres soumis à une pression extrême, à l’angoisse de la performance.
Achetée en catimini entre deux sandwiches triangulaires et un sachet de chips, planquée avec célérité, sa taille est conçue pour disparaître facilement, dans une poche de veste, d’imper, dans un recoin de mallette, dans le pli d’un quotidien, pauvre bouteille, sa durée de vie est comptée.

Imaginez un gosier glougloutant sa dose, ici de vodka, autrement de whiskey.  La tête à 45°, les yeux frétillant de droite et de gauche, inquiets des passants inopinés qui pourraient surprendre cette sustentation expresse.  Les saccades contraignent la trachée à l’apnée.
Combien de secondes pour condamner 20 centilitres ?
Reprenez votre souffle !

Angoisse, angoisse ; peut-être un chewing-gum, une pastille mentholée dans la poche.  Histoire de masquer l’haleine du péché commis au pied du bénitier.
Sous les hospices, mais aussi le regard possiblement désapprobateur, du Bon Dieu, noyer son désespoir, hydrater son courage !
Cela a quand même, en plus du vice et de la malice, un peu de panache !
Ici, vous pourriez lâcher une petite louange quand même : « Béni soit le shot ! »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s