Odyssée 2021 (#205) – « Nous y sommes ! »

Nous n’étions que trois.
C’est seulement à la fin du trajet que j’ai pris ce cliché tant l’évidence tragique de la situation m’a sauté aux yeux.
Nous n’étions que trois sans écran à admirer, et je me suis tournée vers ma voisine pour lui partager mon constat : « Ils sont tous rivés à leur mobile ! »
Elle a approuvé, de même qu’un passager stationné debout à notre gauche.

Est-ce que la même observation, mais avec des livres ou des journaux entre les mains à la place des téléphones, m’aurait moins choquée ?
Probablement.
Il n’y aurait pas eu cette sensations d’îlots.
Là, chacun est seul.  Complétement seul ; étanche même.

Ça y est !  Nous y sommes : le smartphone est devenu une extension naturelle de l’homme moderne.
Toutes ces têtes penchées, à l’allure monolithique amplifiée par le port des masques sanitaires, figurent l’avenir du genre humain : des solitudes côte à côte et un vide sidéral entre et autour d’eux.
Au moins, avec un livre, un journal, il y a le coup d’œil indiscret du voisin qui s’ennuie, il y a des regards qui se croisent, des rêveries dans le vague.
Là, tout est éteint, il n’y a pas de vie.

C’est le néant qui prend tout sa part et toute sa place pour un voyage en première classe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s