Odyssée 2021 (#358) – « Les gens sont inquiets »

Noël est à double tranchant.

Noël est une source de joie, en terre chrétienne, pour ceux qui croient au Christ. Mise de côté la folie consumériste qui y est désormais attachée, il crée une parenthèse d’affection pour ceux qui saisissent le sens profond de cette fête : la famille. Aussi sophistiqués que soient devenus nos univers matériels, aussi offensives que soient les idéologies à son encontre, la famille – père-mère – reste le creuset naturel, essentiel, indépassable de l’épanouissement humain.
Noël est une source d’angoisse, en terre chrétienne, pour ceux qui ne croient pas au Christ et à qui on serine, à longueur de tribunes, que ceux qui s’y vouent sont des mécréants à abattre ou des intolérants à rééduquer. Cependant, aussi virulents que soient ces messages qui enseignent à détester et à combattre, ceux qui en sont les récepteurs sentent bien qu’on tente de subvertir une bienveillance à laquelle ils seraient naturellement enclin.

Joie ou angoisse, ce soir, dans beaucoup de pays occidentaux où l’immigration non chrétienne est importante, il y aura donc deux ambiances différentes. Celle de ceux qui fêtent Noël, avec ou sans l’esprit de l’Enfant-Jésus, et celle de ceux qui ignorent ce dont il s’agit et qui attendront devant la télé que ce moment de bonheur auquel ils n’ont pas part se termine.

Des deux côtés de la fête, un seul sentiment s’offrira en partage : l’inquiétude. C’est la réflexion d’un patron de café, dans une banlieue dévastée de l’est parisien, qui a réveillé cette évidence. Tous partagent le sentiment que le monde, de pandémies en envolées des prix, de renvois de professeur en concentration de troupes armées aux frontières, glisse sur une pente dangereuse, s’avance vers des soubresauts violents.
« Les gens sont inquiets » et les rues sont vides. Les magasins, les comptoirs, les tables, les salons de coiffure ne font pas le plein. Ce ne sont pas les files d’attente devant les barnums de dépistage qui vont apporter un peu de gaîté. Tous pressentent que cette fin d’année 2021 est la veillée d’armes de 2022. Année qui promet des affrontements entre ceux qui veulent protéger la civilisation judéo-chrétienne et ceux qui veulent l’abattre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s