365 Nuances de 2019 – #11 – « Veillée d’armes chez Jacques Coeur ? »

Un billet, court, chaque jour.

Jacques Coeur (vers 1395-1456)

« Cet homme intelligent », dit Jules Michelet, « rétablit les monnaies, invente en finances la chose inouïe, la justice, et croit que pour le roi, comme pour tout le monde, le moyen d’être riche, est de payer ». Il comprend les bienfaits de la statistique pour établir l’assiette de l’impôt et l’évaluation des ressources, et présente au roi un dénombrement sommaire de la population et du revenu du royaume ; de plus, des instructions pour policer la maison du roi, le Royaume de France. Ces services signalés méritent un témoignage de reconnaissance.

Les Français et l’impôt !

Ou les Français ne connaissent pas leur Histoire ou ils La connaissent trop.

Mais en tous les cas et de tout temps, ils n’en retiennent pas les leçons.

Aux mêmes maux, les mêmes remèdes ?

Et donc: veillée d’armes à Bourges.  Et dans toute la France.

«Berry ! Paris ! mornes plaines !»

 

 

365 Nuances de 2019 – #10 – « Le mot qui nous manque »

Un billet, court, chaque jour.

Acte I, Acte II, Acte III, Acte IV, Acte V.  

« Cyrano » !  

Première pièce à laquelle j’ai assisté en 1983, avec un Jacques Weber magnifique dans le rôle-titre.

cyrano

Et ce soir, un film retrace l’épopée de cette pièce. 

Edmond Rostand l’a écrite entre 1896 et 1897, alors que le contexte est plutôt à la morosité : la France est encore sous le coup de la défaite de 1870, l’affaire Dreyfus débute, un attentat anarchiste coûte la vie au président Sadi Carnot, la République sort à peine de sa tentation boulangiste, de nombreux scandales éclaboussent les hommes politiques.

Quelques images plus tard, on ressort du film avec le mot qui nous manque tellement : « panache ».

Oui, le « panache » – l’éclat, de l’allure, le prestige – nous fait cruellement défaut.  

Il se pourrait bien qu’au fonds, tout Français qui se respecte, ait le tempérament Gascon.