Odyssée 2021 (#48) – « Souhaitons-nous un bon Carême »

L’icône de Roublev est un des plus grands chefs d’œuvre de l’Art religieux chrétien.  Tout ce qui concerne la foi chrétienne, l’Eucharistie, la Trinité et le Salut est représenté dans cette seule icône.

Ainsi, regarder cette icône comme une simple image revient à se priver d’y voir un objet de piété, une invitation à la méditation la plus élevée qui soit sur Dieu et sur l’Humanité.
Et sur le contenu véritable de notre cœur.
Admirer cette icône à l’ouverture, tout au long du Carême et particulièrement le jour de Pâques, porte à réfléchir sur, à peser et à valider les fondements de notre foi, le contenu de notre cœur.

C’est sans doute là le message d’une partie de l’homélie du Pape François à l’occasion de la messe des Cendres, ce mercredi ; le Carême, quarante jours de joie pour :
– « discerner vers où est orienté notre cœur ».

Les Cendres en signe de croix sur notre front pour nous rappeler comme nous sommes fragiles.  Hommes fragiles aux cœurs versatiles.
Nous sommes invités à cheminer vers Pâques en nous concentrant sur ce qui en nous ne peut être détruit ni par la calomnie, ni par la souffrance, ni par le péché, ni par la mort.
Nous sommes invités à mettre tout le superflu en retrait sans « mettre notre cœur en Carême », c’est-à-dire sans cesser de penser à ce que nous sommes pour les autres, à ce que nous devons aux autres et à la manière dont nous les aimons ; en vérité.

C’est d’abord l’occasion de se souvenir de qui nous sommes, sur nos origines judéo-chrétiennes, sur ce que celles-ci ont apporté à notre civilisation actuelle.
C’est ensuite l’occasion de nous demander si la raison pour laquelle nos églises se vident et dépérissent, s’effritent pierre par pierre, sont vouées à la destruction comme la Chapelle Saint-Joseph de Lille, n’est pas en premier lieu parce que nous les délaissons.
C’est enfin l’occasion de penser à nos frères et sœurs chrétiens persécutés dans le monde, dont 4761 d’entre eux ont été tués entre octobre 2019 et septembre 2020.

Souhaitons-nous un bon Carême et partageons avec tous ceux qui le veulent les valeurs chrétiennes de joie, d’amour, de partage et de pardon.

Notes:
Pour écouter l’histoire de l’icône de Roublev, suivez ces liens :
– Partie 1 : « La Trinité de Roublev »
– Partie 2 : « La Trinité de Roublev 2 »

2 réflexions sur “Odyssée 2021 (#48) – « Souhaitons-nous un bon Carême »

Répondre à chasquarre Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s