Odyssée 2021 (#248) – « Deux cent trente ans »

Le 5 septembre 1791, il y a donc juste deux cent trente ans, Olympe de Gouge rédigeait la « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne », réparant là un oubli, certainement involontaire, de la Constituante.  Il est étonnant que ses successeurs (je ne féminise sciemment pas le vocable) n’en célèbrent pas chaque année la naissance alors qu’elle tente d’introduire les femmes dans le texte fondateur de la citoyenneté de ce qui allait devenir, l’année suivante à la même époque de l’année, la République française.

Cette déclaration, manifeste de l’universalité des droits humains, ne fut imprimée, en son époque, qu’en cinq exemplaires.  Elle ne fut pas prise en compte puisque, dans leur majorité, les hommes qui siégeaient en politique à cette heure-là, n’envisageaient pas du tout une telle approche féministe.  Pour ses autres engagements, Olympe de Gouge, entraînée par la chute des Girondins, sera arrêtée puis guillotinée le 3 novembre 1793.

Il semblerait que cette Déclaration ait fait sensation en France et à l’étranger avant de sombrer complètement dans l’oubli.  Ce ne sera, après quelques publications partielles au XIXème siècle, qu’en 1986 qu’elle connaîtra complètement la lumière grâce à Benoîte Groult.

De tous les articles et de toute la prose, une courte expression, méconnue, retient l’attention et nourrit la préférence : « Ce que la force leur avait ravi, la ruse leur a rendu. »  Peut-être Olympe de Gouge avait-elle lu et relu le grand La Fontaine et retenu ses meilleures rimes comme : « On a souvent besoin d’un plus petit que soi. », morale capitale de la fable « Le Lion et le Rat » ?  Sans l’aide du Rat, sans la collaboration de la femme, le Lion, l’homme, reste prisonnier des pièges dans lesquels il se jette.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s